Laure DEVÉRIA 

(Paris 1813 - 1838)

Camélias blancs

aquarelle et rehauts de gouache sur papier

32 x 23,5 cm

signé et daté ‘Deveria 1831’ en bas à droite

inscrit : ‘fin mars 1831’ au verso

mouillures 

dans un cadre en bois doré

350 €

En savoir plus

Laure Devéria apprend le dessin auprès de ses frères Achille et Eugène (ce dernier ayant notamment été l'élève de Girodet). Le foyer et les ateliers des Devéria accueillent alors un grand nombre d'érudits et artistes romantiques de l’époque, de Victor Hugo à Théophile Gautier, Prosper Mérimée ou encore Franz Liszt.

C'est au Salon, en 1836, que Laure expose pour la première fois ses Fleurs à l’aquarelle

Les années suivantes, ce ne sont pas moins de cinq aquarelles portant le même titre qui sont présentées – et plébiscitées. Elle y obtient une médaille d'or à l'édition de 1837. 

Notre dessin, daté de fin mars 1831, met en exergue la fascination de l’artiste pour le monde végétal, lequel est toujours reproduit avec une grande virtuosité. Celle-ci réside autant dans le trait extrêmement fin et précis que dans la l'utilisation très subtile des couleurs.

Retrouvez nos œuvres sur les plateformes suivantes

insta-1
ebay-1
catawiki_brandmark_all-white

© artwins  I  Mentions légales  I  Designed by TDF