Hector Joseph LEMAIRE

 (Lille 1846 - 1933 Paris)

Persée délivrant Andromède

circa 1902

plume, lavis, aquarelle et gouache sur papier

20 x 17 cm ; 49 x 44 cm

monogrammé 'HL' en bas à droite

dans un cadre art nouveau en bois, à décor de vagues et de nœuds

Prix sur demande

Contact : Caroline Thieffry

Bibliographie
Bénézit, E. (Emmanuel). Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. Paris: Gründ, 1999. Print.

Société des artistes français et al. Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivants : exposés au Grand-Palais des Champs-Élysées, le 1er mai 1902. 2ème éd. Paris, Dupond, 1902.

En savoir plus

Lillois d’origine, le sculpteur Hector Joseph Lemaire se rend à Paris pour y poursuivre ses études artistiques. Il débute à l’École impériale de dessin, où il est primé à plusieurs reprises puis il intègre l’École des Beaux-Arts, où il est l’élève d’Alexandre Falguière et d’Auguste Dumont. En 1866, il est lauréat du prix Wicar, créé à l'initiative du Chevalier Vicar. Celui-ci prévoyait l'accueil des lauréats à Rome ainsi une bourse annuelle versée par la fondation pendant quatre ans abondée par la ville de Lille, ville à laquelle ils étaient tenus d’envoyer leurs travaux. Notre artiste séjourne à Rome entre 1866 et 1870. Il expose au Salon de Paris dès 1869 et il est associé au Salon de la Nationale des Beaux-Arts à partir de 1892.

Son travail est largement reconnu et il reçoit de nombreuses récompenses dont plusieurs médailles d’or (1889 - Exposition universelle ; 1900). Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1892. Un grand nombre de ses œuvres sont aujourd’hui conservées dans de grandes institutions publiques, notamment à Paris (M.Nat.Art.Mod.), Quimper et Besançon.

Le dessin qui vous est présenté a vraisemblablement été exécuté en 1902. En effet, cette même année, l’artiste réalise Andromède. La terre cuite en question est alors exposée au Salon des Artistes Français (n°4076). Tout laisse à penser que le dessin présenté a servi de base de travail à l’artiste dans la réalisation de sa sculpture. Le médium papier lui a cependant permis de laisser libre cours à son imagination en présentant l’épisode mythologique dans son intégralité. Attachée nue à un rocher, Andromède est sur le point d’être dévorée par le monstre marin envoyé par Poséidon. Persée, chevauchant Pégase et revenant victorieux de sa lutte contre la gorgone, tombe sous son charme. De sa lance, il inflige un coup fatal au monstre, délivrant ainsi la princesse d’Éthiopie. L’artiste choisit ici de représenter le sujet dans une veine symboliste, du fait des couleurs choisies et de la touche très esquissée, souvent travaillée en transparence. L’atmosphère qui s’en dégage relève plus du rêve et d’une interprétation personnelle que du mythe à proprement parler.

Capture-decran-2024-01-29-a-17.27.21


Hector Joseph Lemaire, Andromède enchaînée, 1901, terre cuite présentée au Salon de 1902, (n°4076) © Artnet.

Retrouvez nos œuvres sur les plateformes suivantes

insta-1
Logo_LILA_blanc_sans_fond-1
SLAM_logo_blanc_sans_fond

© artwins  I  Mentions légales  I  Designed by TDF